Le ministère de la Justice recrute des assistants de service social

Gros plan d’une femme parlant et tenant un cahier

Partager la page

Veuillez pour partager sur Facebook, Twitter et LinkedIn.

Vous êtes assistant de service social diplômé d’État ? Vous êtes à la recherche d’un poste aux missions spécifiques auprès de publics variés ? Rejoignez le ministère de la Justice. Les inscriptions au concours sont ouvertes du 4 juin au 19 juillet 2024.

Le ministère de la Justice recrute des assistants de service social sur concours sur titre en externe et en interne. Les inscriptions sont ouvertes du 4 juin au 19 juillet 2024. Découvrez les spécificités des missions des ASS du ministère de la Justice.

>> Pour en savoir plus sur le concours et vous inscrire, cliquez ici

Vous pourrez travailler auprès :

  • du personnel,
  • des personnes placées sous main de justice,
  • des mineurs confrontés à la justice.

Assistant social auprès du personnel

Au ministère de la Justice, les assistants de service social auprès du personnel sont rattachés au secrétariat général et ils interviennent partout en France. Leur mission est d’accompagner tous les agents du ministère rencontrant des difficultés d’ordre personnel ou professionnel.

À partir d’une analyse globale de la situation, ils élaborent un diagnostic social et un plan d’intervention avec la participation des intéressés. Ils assurent un accompagnement individualisé des personnes qu’ils suivent pour leur permettre de surmonter leurs difficultés et d’améliorer leur qualité de vie au travail.

Ils initient ou participent à des actions collectives de sensibilisation et de prévention, notamment des risques psycho-sociaux au travail.

« Mon travail, c’est avant tout de chercher les meilleures options et d’essayer d’ouvrir des portes lorsque tout semble bloqué. »

Nathalie, assistante de service social auprès du personnel

Assistant social auprès des personnes sous main de justice

L’administration pénitentiaire emploie des ASS auprès de personnes placées sous main de justice. Ils sont rattachés aux services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP), dont la mission est la prévention de la récidive et la réinsertion des personnes placées sous main de justice. Les ASS en SPIP interviennent dans le cadre d’un mandat judiciaire. Ils travaillent dans tous les types d’établissements pénitentiaires ou en milieu ouvert.

Ils font partie d’une équipe pluridisciplinaire comprenant des conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation (CPIP), des surveillants, des psychologues, des coordonnateurs culturels… Ensemble, ils participent à une prise en charge globale dans l’intérêt des personnes placées sous main de justice.

Leurs compétences touchent à de nombreux domaines tels que la parentalité, la perte d’autonomie, l’hébergement, l’accès aux droits sociaux et aux soins, le surendettement, la citoyenneté, le handicap… Par leurs actions, ils participent à l’évaluation individualisée des personnes suivies en vue de leur réinsertion.

« Travailler pour le ministère de la Justice, c’est se sentir proche de la société et apporter notre concours à la population en faisant appliquer et respecter les lois. »

Sandrine, assistante de service social en SPIP

Assistant social auprès des mineurs confrontés à la justice

Les assistants sociaux du ministère de la Justice peuvent aussi être affectés à la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), qui prend en charge les mineurs confrontés à la justice. Travaillant sous mandat judiciaire, ils font équipe avec des éducateurs, des directeurs de service, des psychologues, des moniteurs de sport… ensemble ils contribuent à la mise en œuvre des mesures judiciaires pour favoriser l’insertion des jeunes qui leur sont confiés.

La mission des ASS de la PJJ est de repérer et d’évaluer les conditions d’éducation et de vie, ainsi que les ressources et les organisations familiales des mineurs suivis.

Ils peuvent parfois être amenés à informer le magistrat de tout élément susceptible d’entraîner une modification dans la prise en charge.

« J'exerce un travail « sur mesure » qui demande, à l’image de la symbolique de la balance, de trouver le juste équilibre dans la relation aux jeunes et aux familles. »

Anne, assistante de service social à la PJJ

Le calendrier du concours :

  • Inscriptions : du 4 juin au 19 juillet 2024 17h (heure de Paris)
  • Annonce admissibilité : semaine du 26 août 2024
  • Envoi du dossier RAEP (concours interne uniquement) : 6 septembre 2024 au plus tard
  • Épreuve orale : du 30 septembre au 4 octobre 2024 à Paris
  • Résultats : à partir du 7 octobre 2024

Partager la page

Veuillez pour partager sur Facebook, Twitter et LinkedIn.